Dès le mariage jusqu’au Lovégra à travers l’abstinence

Dès-le-mariage-jusqu’au-Lovégra-à-travers-l’abstinenceL’histoire de l’étude de l’hystérie en tant que la maladie mentale commence à l’Antiquité quand elle a été associée au problème de l’utérus:cette théorie a été vivante au moins jusqu’au 16ème siècle. Et pendant de nombreuses années elle a été la base des stéréotypes sexistes existant même dans le monde moderne.

Il est à noter un autre fait curieux : le terme « hystérie » qui caractérise le premier trouble mental attribué aux femmes, vient du mot grec signifiant l’utérus.

Bien sûr, l’utérus mérite le respect car il joue le rôle important dans la vie sexuelle, alors en 1900 av J.-C. les anciens Égyptiens sont devenus l’un des premiers peuples dans l’histoire de l’humanité qui ont associé les troubles mentaux et une sorte de « mouvement spontané de l’utérus. Ils ont cru que l’anxiété accrue et tout le trouble de santé féminine sont provoqués par un « utérus errant ».

Le sexe contre l’hystérie

Le philosophe grec fameux Platon a affirmé que l’utérus subissait une attaque d’hystérie quand il ne pouvait pas « se connecter » avec un homme.
Hippocrate a également appelé l’utérus « agité » la cause de l’hystérie féminine. Il a expliqué que le corps devenait « agité » en raison d’une vie sexuelle inadéquate, en d’autres termes irrégulière, qui, selon les experts, ne pouvait être améliorée que dans le cadre du mariage.

L’abstinence sexuelle contre l’hystérie

Cependant, Soran, un médecin grec vécu au deuxième siècle de notre ère, a proposé un remède révolutionnaire pour l’hystérie. Il était convaincu qu’au lieu des rapports sexuels réguliers et du mariage, il aurait été beaucoup plus efficace de s’abstenir complètement du sexe et de garder la virginité tout au long de la vie.
Ainsi dans la Grèce antique une femme atteinte de maladie mentale n’avait que deux options : soit de trouver un mari qui aurait du la guérir, soit ne pas avoir les relations sexuelles en principe.

Les jouets sexuels contre l’hystérie

Les médecins pratiquant en Angleterre à l’époque victorienne n’ont pas été au courant qu’ils étaient les pionniers de l’utilisation des vibrateurs.
Il est à noter qu’à cette époque le plaisir féminin tant cherché aujourd’hui par les partenaires a été considéré comme des attaques hystériques, et comme on n’a pas fait confiance aux moyens différents de l’autosatisfaction, cette tâche a été destinée aux médecins qui pratiquaient le massage de la zone pelvienne des patientes. Comme le massage de cette zone délicate est un processus prolongé et fatiguant Dr Joseph Mortimer Granville a inventé un vibrateur.

Bien sûr, le but de Granville et d’autres médecins de l’époque n’était pas de trouver un moyen de maximiser le plaisir d’une femme. Ce moyen a servi à « traiter » les maladies mentales, en plus, il a permis de contrôler la vie sexuelle des femmes.

Quant à l’époque moderne, aujourd’hui le stimulant sexuel est le moyen le plus sûr de gérer les troubles sexuels féminins. Donc, on propose à nos dames de prendre du Lovégra. On propose d’acheter du Lovégra en France en ligne. Notre site propose d’acheter du Lovégra sans ordonnance et à un très bon prix.