Les épices sont des aphrodisiaques

Depuis l’Antiquité les épices (le poivre, le safran, la cannelle) sont devenues les aphrodisiaques préférés des fans de la passion, de l’amour, des jeux sensuels. On a cru qu’elles fournissaient de la force, de l’humeur et de la passion.Leurs noms méritent d’être écrits en lettres majuscules dans l’histoire mondiale car les épices constituent vraiment une collection infinie d’odeurs et de couleurs.

Bien qu’aujourd’hui les hommes préfèrent les aphrodisiaques rapides qui ont reçu le nom des stimulants, par exemple du Viagra qu’on peut acheter en France en ligne (notre site propose d’acheter du Viagra sans ordonnance et à un très bon prix), les épices contribuent beaucoup à assaisonner les dîners romantiques. En plus les histoires sur leurs origines peuvent devenir une bonne prélude à la soirée romantique.

Les nids de cannelle

Pendant une longue période l’origine de la cannelle était un mystère pour les gens de l’Europe c’est pourquoi les commerçants de l’Est ont inventé une légende sur les cigognes qui se servaient des bâtons de cannelle pour construire leurs nids sur les rochers. Cette légende a expliqué le prix élevé de la cannelle en Europe jusqu’au XV siècle où les Portugais ont découvert toute une plantation de cannelle sur l’île Sri Lanka sans cigognes. Après avoir appris le secret de l’origine de la cannelle les Portugais ont conclu un contract avec les Lankais dont les conditions étaient mutuellement avantageuses et ils ont monopolisé le marché de la cannelle.
En 1658 les Portugais ont cédé leur place aux Hollandais, mais en 1796 les Britanniques ont gagné ce marché.

Les mystères du safran

Pour obtenir un livre de safran on a besoin de 50-75 mille fleurs de crocus qui aujourd’hui ne sont plus trouvés dans la nature, en plus cette récolte prend quelques jours. Le prix du livre de cette épice atteint parfois six chiffres. Et il est complètement justifiable.

Depuis l’Antiquité le safran est traité comme une panacée. Alexandre le Grand a toujours pris le bain de safran pour guérir vite ses blessures. En Europe jusqu’au XIV siècle le safran a été le médicament principal aux moments épidémiques. De nos jours, les propriétés du safran se révèlent dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer, le cancer du poumon, la dépression et les troubles sexuels.

Le poivre est l’or noir

Aujourd’hui le poivre noir est répandu dans le monde entier. Mais il y a un siècle on l’a appelé « l’or noir ». Ce nom n’est pas exagéré car le poivre était plus cher que l’or. On s’en est servi au lieu de l’argent en Inde et dans d’autre pays. Dans le langage des habitants des Pays-Bas il y a une expression pour désigner quelque chose d’extrêmement précieux qui peut être traduite comme « cher comme le poivre ». Le poivre noir est devenu même le prétexte de la guerre entre les Pays-Bas et le Portugal. Le poivre était vraiment coûteux même en Angleterre au XIXe siècle où les commerçants l’ont mélangé avec de la suie de charbon pour recevoir plus de profit.