La femme de 47-50 ans : à la recherche du sexe perdu

 à la recherche du sexe perduL’âge de 47-50 ans constitue la période clé dans la vie sexuelle de la femme : ces quatre ans déterminent son futur viellissement.Les questions qui se posent à ce moment-là doivent trouver les réponses claires : le temps passe vite, et il est donc nécessaire de déterminer ce que c’est le plaisir. La conclusion faite à ce moment définit toujours la ligne principale du développement postérieur de la sexualité féminine, donc il est nécessaire d’analyser profondément et honnêtement chaque détail de son passé, surtout de son expérience sexuelle.

Trois étapes importantes de l’expérience sexuelle

D’habitude la femme identifie facilement trois étapes importantes de son expérience sexuelle.

Tout d’abord, il y a le désir de revivre les émotions déjà éprouvées, c’est-à-dire, de devenir la même femme qu’elle était avant : la femme voudrait bien commencer sa vie sexuelle dès le début mais progresser en tenant compte de son expérience pour améliorer le futur.

Ensuite, la femme analyse soigneusement ses partenaires : elle compare toujours ses attentes et la réalité de sa situation familiale, elle apprécie bien ceux qui ont investi leur énergie dans sa vie familiale pour lui offrir de la joie et de la satisfaction. À ce moment la femme réalise souvent que maintenant elle doit renforcer ou réviser ses relations intimes. Réviser ne signifie pas de rompre les relations, mais de les améliorer pour les rendre plus excitantes et plus intéressantes.

Et enfin, avant le cinquantième anniversaire la femme commence de nouveau à chercher sa propre féminité et sa sexualité. C’est un analyse intérieur profond dont le but est d’apprendre mieux ses désirs, en conséquence cette période ressemble beaucoup à ses recherches intellectuelles et spirituelles : la femme doit bien comprendre son appartenance au monde de la femme.

Le côté obscur de la sexualité

À l’âge de 47-50 ans la femme souffre du découragement et de l’exaltation : elle a peur du vieillissement qui s’approche, en conséquence, certaines femmes commencent à souffrir de l’idée que son corps est dépourvu de toute attraction. Cette idée peut également provoquer la perte du désir sexuel qui cède souvent la place aux contacts sociaux : les femmes deviennent très actives : elles adhèrent des associations différentes, développent leur créativité. Un tel rejet symbolique de la sexualité peut durer longtemps.

Dans ce cas-là les experts proposent de prendre du stimulant sexuel pour restaurer la libido féminine et continuer à pratiquer la vie sexuelle active. Les médecins proposent aux femmes de prendre du Lovégra. On propose d’acheter du Lovégra en France en ligne. Notre site propose d’acheter du Lovégra sans ordonnance à un très bon prix.

Le côté clair : la montée de la sexualité

Après avoir souffert de nostalgie du passé la femme ressent souvent une soif énorme de vie et de plaisir. D’habitude cette explosion de sentiments accable son partenaire et enflamme le désir sexuel de deux partenaires à la fois. C’est un nouveau élan de la libido et de la capacité. C’est un moment de plaisir qui offre l’avenir harmonieux à tous les deux amants …

Ces années peuvent apporter de grandes découvertes. Les femmes ne veulent plus percevoir le plaisir comme une sorte de mélodrame. Elles s’efforcent de faire du plaisir, comme « s’habiller de joie » : le sexe est plein de légèreté, de courage et de rébellion.