Le régime alimentaire pour l’équilibre hormonal d’une femme

L’équilibre hormonal de la femme dépend de l’équilibre des hormones sexuelles produites par le corps. La quantité de ces hormones affecte non seulement la fonction de reproduction de l’organisme féminin,mais aussi la santé des vaisseaux sanguins, la peau, les os, les syndromes douloureux pendant la menstruation, la beauté de la silhouette féminine et même sa libido.

Quand l’équilibre hormonal arrive…

Les troubles hormonaux provoqués par le mauvais développement des hormones sexuelles affectent négativement l’humeur, provoquent des problèmes de la peau, fait monter la pression, favorisent le surpoids, déclenchent le développement des tumeurs, de la mammite, des fibromes, les cheveux deviennent faibles et commencent à tomber. La solution la plus simple de ces problèmes est de prendre des médicaments mais d’abord on vous conseille de suivre le régime alimentaire qui aide à restaurer la production des hormones.

La progestérone est importante

La progestérone est importante : elle forme le caractère calme des femmes. Cette hormone rend la femme atone, insouciante. On peut observer son influence particulière pendant la grossesse quand elle est produite par l’organisme féminin en grande quantité. Cette hormone apaise et améliore le sommeil. Si la production de la progestérone tombe il est nécessaire d’augmenter la quantité de protéines animales consommées (viande, volaille, poisson, oeufs) et les produits contenant des vitamines P et C (Ascorutinum) – agrumes, églantier, cassis etc. Suivez aussi le régime de consommation de l’eau. Quand la quantité de progestérone est suffisante les os du squelette restent forts jusqu’à l’âge avancé car le calcium des os reste à la norme.

Si vous avez trouvé une quantité excessive de l’oestrogène dans votre organisme, faites attention au régime alimentaire. Éliminez de votre menu tous les aliments qui maintiennent son haut niveau. Il est préférable d’inclure dans le menu les aliments qui facilitent son évacuation du corps ou bloque sa production.

Les fibres insolubles alimentaires facilitent l’évacuation de l’oestrogène du corps. On les trouve dans les céréales, les graines germées, les fruits et légumes frais, les algues, les betteraves, les carottes, les tomates, les pommes, le pain de grains entiers et d’autres. Les crucifères qui comprennent le chou, le radis, les courgettes contiennent une substance qui accélère l’évacuation de l’œstrogène de l’organisme. Il est utile de boire du thé vert : il est une source importante des substances biologiquement actives utiles pour le corps : les flavonoïdes, les flavones. Il contient aussi un grand groupe de vitamines.

Il est préférable d’exclure de l’alimentation les aliments qui provoquent la sécrétion de la bile : les bactéries de l’intestin produisent à la base de la bile les hormones supplémentaires dont la quantité est plus que suffisante dans le sang. Par conséquent, l’excès d’hormones peut provoquer la formation des tumeurs.

Sous la menace des cancérogènes

Les cancérogènes forme aussi un facteur du développement du déséquilibre dans l’organisme féminin. Par conséquent, les conservateurs supplémentaires, les colorants et les suppléments alimentaires devraient être exclus aussi vite que le tabagisme actif et passif.

La vie sexuelle sous la menace des hormones

Le déséquilibre hormonal affecte négativement la vie sexuelle d’une femme : leur libido tombe. Donc outre le régime alimentaire la femme suivre le niveau de son activité sexuelle. Les savants et les médecins ont déjà découvert le médicament qui aide à renforcer le désir sexuel d’une femme. C’est le Lovegra disponible en toute la France en ligne. Notre site propose d’acheter le Lovegra sans ordonnance et à un très bon prix.