La prostatite : vrai et faux

La prostatite : vrai et fauxLa prostatite est une maladie dont la plupart des hommes ont peur parce qu’elle est associée au développement du processus inflammatoiredans les tissus de la prostate et peut provoquer les troubles différents de fonction sexuelle masculine, par conséquent les hommes se méfient de ce mot qui, pour eux, signifie souvent la fin de la vie sexuelle. Dans cet article il s’agit des mythes les plus courants sur la prostatite.

Mythe 1. La prostatite n’est pas une maladie dangereuse

Selon cette affirmation il est peu nécessaire de traiter la prostatite. Mais en réalité la taille de la prostate enflammée peut augmenter de façon significative et même presser les tubules qui joignent la vessie et l’organe sexuel, en conséquence, l’homme commence à éprouver des sensations désagréables et douloureuses.

En outre, il est important de tenir compte du fait que la prostate affecte la fonction sexuelle des hommes car c’est cet organe qui produit un des composants du sperme. Donc une forte inflammation de la prostate peut provoquer une violation de la puissance masculine, l’éjaculation précoce et une douleur aiguë pendant le rapport sexuel.

Donc, lorsque les premiers symptômes de la prostatite apparaissent, on recommande aux hommes de consulter un spécialiste le plus tôt possible pour prévenir les conséquences graves du développement de la maladie.

Mythe 2. Vous pouvez déterminer la prostatite vous-même

On dit souvent qu’il est facile de déterminer la prostatite par ses symptômes caractéristiques. Mais ce n’est pas tout à fait vrai, car il y a beaucoup de symptômes caractéristiques d’inflammation de la prostate. En plus, il existe également une prostatite chronique asymptomatique qui, dans la plupart des cas, peut se développer sans symptômes c’est pourquoi il est très important de faire passer régulièrement des examens médicaux chez un urologue pour éviter les problèmes graves de la santé.

Le diagnostic de la forme chronique de la maladie peut être effectué de plusieurs façons, par exemple, en mesurant le nombre de leucocytes dans d’urine. En outre, la douleur dans la région pelvienne peut parfois indiquer d’autres maladies, donc en tout cas seulement un expert expérimenté et bien qualifié peut faire un bon diagnostic.

Mythe 3. L’hypothermie est la seule raison de la prostatite

L’hypothermie des organes pelviens peut vraiment conduire au développement de la prostatite. Mais il est important de tenir compte que ce n’est pas le seul facteur capable de provoquer la maladie. Par exemple, la prostatite infectieuse est l’un des types les plus répandus de la maladie provoquée par des microbes, des bactéries ou des champignons se trouvant dans le tissu de la prostate. En plus, la prostatite peut être la conséquence des maladies infectieuses non traitées, par exemple, telles que une sinusite ou une amygdalite.

Il existe une prostatite non-infectieuse qui se développe sans pathogènes. La cause de son apparition, en règle générale, est la stagnation du sang et d’autres fluides dans les organes pelviens provoquée par un mode de vie sédentaire ou par une abstinence sexuelle prolongée. En outre, la vie sexuelle trop active, l’abus d’alcool et le tabagisme contribuent aussi au développement de la prostatite stagnante.

En plus certains symptômes peuvent aussi indiquer les troubles de puissances. Dans ce cas-là on vous propose de prendre du Lévitra. On propose d’acheter du Lévitra en France en ligne. Notre site propose d’acheter du Lévitra sans ordonnance et à un très bon prix.